Noé et la préservation des papillons

Découvrez les missions de Noé, les Observatoires de la Biodiversité et le fonctionnement global du forum.
Verrouillé
Avatar du membre
admin
Site Admin
Messages : 491
Enregistré le : lun. 22 sept. , 2008 20:30

Noé et la préservation des papillons

Message par admin » mar. 25 nov. , 2008 18:08

La disparition des habitats naturels (zones humides, prairies sèches, …), l’intensification des activités humaines, l’utilisation des pesticides ou encore le changement climatique sont autant de menaces pour la biodiversité, causes de la raréfaction ou de la disparition de nombreuses espèces. Les papillons sont particulièrement touchés avec un déclin de 71 % en 20 ans en Angleterre, et une réduction de 50 % de l’abondance des papillons en 14 ans en Europe !

Avec 165 000 espèces, les papillons représentent environ 10% des espèces animales connues au monde. Agents pollinisateurs, proies pour les oiseaux, les amphibiens ou les chauves-souris, les 5 200 espèces de papillons (papillons de jour et papillons de nuit) de France jouent un rôle important dans le bon fonctionnement de la nature. Leur disparition a donc également des conséquences pour de nombreuses espèces végétales et animales, et pour l’être humain !

C'est dans ce contexte que Noé et le Muséum national d’Histoire naturelle, en partenariat avec la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme, ont lancé l’Observatoire des Papillons des Jardins (OPJ), un programme de sciences participatives concernant la biodiversité et destiné au grand public.

L'OPJ s'est rapidement enrichi d'un volet escargots et limaces, devenant ainsi l'Observatoire de la Biodiversité des Jardins en 2009.
Les Observatoires de la Biodiversité se sont par la suite étoffés avec un Observatoire de la Biodiversité des Forêts et un Observatoire de la Biodiversité de la Nuit. Les sciences participatives chez Noé ont donc encore de beaux jours devant elles !

Pour aller plus loin, Noé propose aussi, dans le cadre du programme Jardins de Noé, des gestes à faire dans son jardin pour accueillir les papillons et autres animaux, et devenir ainsi un jardinier « éco-citoyen ».
En effet, avec la raréfaction des milieux de vie des papillons, le rôle des jardins dans leur conservation devient aujourd’hui de plus en plus important. En France, les jardins couvrent plus d’un million d’hectares, soit quatre fois plus que la superficie des réserves naturelles en France ! Si chacun fait un geste pour accueillir la biodiversité dans son jardin, l’impact peut donc être très important pour toute la nature qui nous entoure !

Verrouillé