GASTÉROPODES – Ambrette élégante (Oxyloma elegans)*

Présentez ici des portraits d'autres animaux avec des photographies claires et quelques informations de base (plus de précisions dans le sujet en annonce "À lire avant de poster dans une Galerie de portraits").
Répondre
Avatar du membre
Michi
Messages : 6382
Enregistré le : dim. 02 déc. , 2012 18:48
Localisation : Calvados

GASTÉROPODES – Ambrette élégante (Oxyloma elegans)*

Message par Michi » ven. 03 mai , 2024 09:28

STYLOMMATOPHORES - Succineidae

On peut la confondre avec l' Ambrette amphibie (Succinea putris), qui est un peu plus grande et qui apparaît plus claire à cause du corps qu'on voit à travers la coquille translucide. Elle habite le même biotope et souvent ensemble avec l'Ambrette élégante.
Il existe une troisième espèce, Oxyloma sarsii, seulement dans l'extrême nord-est de la France, avec une ouverture encore plus large.

L'Ambrette élégante se trouve surtout dans les prairies humides, à proximité des rives marécageuses, des marais, etc.
En général elle est saprophage, mais ne dédaigne pas les plantes vertes non plus. Elle a besoin de beaucoup d'humidité pour ne pas se dessécher.

Taille : 9-17 mm de hauteur, 6-8 mm en largeur, 3 tours

Distribution : de l'Afrique du Nord jusqu'au sud de la Scandinavie, vers l'est jusqu'à l'Asie Centrale, Proche Orient

Image
Ille-et Vilaine, 09/05/2021

Avatar du membre
Hospiton
Messages : 2869
Enregistré le : ven. 18 mars , 2011 21:21
Localisation : Yonne (89)

Re: GASTÉROPODES – Ambrette élégante (Oxyloma elegans)*

Message par Hospiton » ven. 03 mai , 2024 20:37

De loin, à l'œil nu, petit escargot de forme conique, semblant de couleur uniforme brun foncé.

L'avantage des photos c'est de dévoiler les couleurs et les détails, c'est ainsi qu'il apparait avec des couleurs dorées et ambrées, et avec les premiers tours de coquille jaune tachetés. Les stries de croissance de la coquille se révèlent aussi. C'est donc peut-être ce qui lui vaut le nom d'élégante.

Escargot des lieux humides et marécageux permanents, semblant souvent aimer les Iris des marais ; on le voit ci-dessous le long du Rû de Vallan, Gy-l'évêque, Yonne, le premier mai 2024.

Image

Image

Image

Répondre