ELEVER UNE CHENILLE (partie 3) : de la chrysalide à l'envol

Faites part de vos aventures dans l'élevage d'animaux et vos problèmes de sauvetage
Avatar du membre
Vita
Messages : 6870
Enregistré le : mer. 24 févr. , 2010 16:45
Localisation : Mayenne

ELEVER UNE CHENILLE (partie 3) : de la chrysalide à l'envol

Message par Vita » dim. 14 oct. , 2012 21:01

LA NYMPHOSE

Vous avez donc fait tout ce qu'il fallait faire pour votre chenille, et la voici, prête à se nymphoser, c'est-à-dire, faire sa chrysalide.

Vous allez vous rendre compte qu'elle cherche pour cela, un endroit favorable dans sa "cage", et qu'il convient donc de mettre à sa disposition tout ce qui pourrait l'aider à franchir ce cap.
Pour ceux qui n'auraient pas lu le précédent sujet, rappelons ici que cela peut être une petite branche d'arbre ou d'arbuste, les feuilles fraîches de sa plante-hôte, des feuilles sèches disposées un peu partout dans sa cabane, une petite barquette contenant de la terre légère avec des feuilles dessus, etc...

Les chenilles de Rhopalocères (papillons de jour) iront souvent vers le haut pour s'accrocher.
Les Hétérocères (papillons de nuit), pourront aller sous terre, sur la terre, sous des feuilles, entre des feuilles (et faire une bourse bien fermée dans laquelle le cocon sera à l'abri), dans un coin de la "cage", etc...

Une fois que la chenille aura trouvé "son" endroit, elle ne bougera plus pendant environ 24 à 48 heures, semblant même diminuer de taille.
Vient ensuite la formation de la "ceinture", point d'ancrage, etc... pour les Rhopalocères.
Et la construction d'un cocon pour la plupart des Hétérocères : ils peuvent être très fins, ou très épais, généralement faits de soie, de poils de la chenille, voire d'autres débris de feuilles, terre, etc...

Une telle dépense d'énergie demande un temps de récupération...

Au bout d'un jour ou deux (voire plus pour les Hétérocères), la chenille a repris des forces, et la voilà prête pour le GRAND MOMENT...

Si vous êtes là, tant mieux, car ce dernier "habillage" dure en fait très peu de temps (un peu plus de 2 mn).
Vous aurez plus de chances d'assister à ce spectacle avec un papillon de jour, que de nuit, car pour ces derniers, une fois le cocon fait, on ne voit plus grand chose !

Papilio machaon (début de la chrysalide qui part du haut de la tête, et qui va envelopper tout le corps)

Image

La chenille vient donc de faire sa chrysalide. Celle-ci peut être de différentes couleurs selon le support sur lequel elle est posée. Elle peut également se trouver à la verticale comme à l'horizontale.
Pour les Hétérocères, ce sera quasiment toujours à l'horizontale, forcément.

Euproctis chrysorrhoea (Cul brun) : on aperçoit la chrysalide dans le cocon

Image

Le Vulcain (Vanessa atalanta) a choisi de se positionner sous la barquette !!!

Image

Paon du jour (Inachis io), au plafond, suspendu...

Image

Papilio machaon : chenilles en nymphose, et en chrysalide, à l'horizontale.

Image

Chrysalide d'Hemaris fuciformis (Sphinx-Gazé)

Image

L'attente peut commencer...
Il va se passer à l'intérieur de cette enveloppe, une transformation avec des éléments de la chenille qui seront gardés pour le futur papillon, et d'autres qui seront transformés en bouillie et rejetés ensuite.

Cela peut durer de quinze jours à trois semaines pour des chrysalides formées en pleine saison, et jusqu'à plusieurs mois, pour des chrysalides qui vont hiverner...

Dernier détail : juste avant que la chrysalide ne se "referme" entièrement, vous verrez un petit bout de peau tomber à ses pieds : la dernière mue de la chenille...

Acronicta rumicis (Noctuelle de la patience) : la "dernière peau" est à côté de la chrysalide, dans une tige creuse

Image
Modifié en dernier par Vita le ven. 19 oct. , 2012 22:32, modifié 4 fois.

Avatar du membre
Vita
Messages : 6870
Enregistré le : mer. 24 févr. , 2010 16:45
Localisation : Mayenne

Re: Elever une chenille (partie 3) : de la chrysalide à l'en

Message par Vita » mer. 17 oct. , 2012 16:47

LA NAISSANCE

Le grand moment approche, et si vous regardez attentivement votre chrysalide durant ces jours-là, vous aurez peut-être la chance de voir sa couleur changer. En effet, la veille de la naissance de l'imago, les ailes formées apparaîssent en transparence.
(Pour les Hétérocères, par contre, la chrysalide est souvent marron opaque, caché par le cocon, et bien des fois en terre, alors... :? ).

Papilio machaon dont les couleurs apparaissent (Photo Petite Tortue)

Image

Piéride du chou (Pieris brassicae) (Photo Kaki)

Image

Lampides boeticus avant l'émergence (Photo Erwan)

Image

Ptérophore blanc (Pterophorus pentadactyla - chrysalide et imago) (Photo Chantal03)

Image

Les naissances de papillons de jour ont lieu la plupart du temps le matin, par beau soleil, dès 8 ou 9 heures.
Mais ce n'est pas une généralité, car d'autres choisissent l'heure du déjeuner, voire l'heure du thé, et parfois même un temps pourri !

L'imago (qui veut dire "insecte parfait"), va pousser la partie haute de sa chrysalide, et s'extraire de celle-ci. Il aura besoin alors d'un support pour s'accrocher : petite branche disposée dans la "cage", moustiquaire du garde-manger, etc...
Il sera tout petit et tout fripé en sortant. Le fait de s'accrocher va permettre à ses ailes encore molles, de sècher, de se développer, et tout cela peut prendre environ deux bonnes heures (voire plus).

Durant tout ce temps, il sera vulnérable car incapable de voler.

Papilio machaon sort de sa chrysalide (Photo Multicolore)

Image

Papilio machaon sur la moustiquaire du garde-manger

Image

Papilio machaon accroché à sa chrysalide

Image

Euproctis chrysorrhoea (Cul brun), s'est logé sous la barquette pour sécher ses ailes.

Image

Lasiocampa quercus (Bombyx du Chêne, femelle), ailes à la naissance, et quelques heures plus tard.

Image

Vous trouverez généralement à "ses pieds" ou pas loin, une infirme partie de liquide rosé orangé, restes de sa transformation à l'intérieur de la chrysalide (voir photo 1, la petite goutte, posée sur la droite, et photo 3, sous la barquette).
C'est normal et il n'y a pas lieu de s'inquiéter.

Si vous pensez ne pas être là pour sa naissance, n'oubliez surtout pas de lui fournir ce fameux support, sans lequel ses ailes ne pourront pas sècher, ce qui mettrait sa vie en danger. De même qu'il faudra laisser le couvercle ou la porte entrouverte pour qu'il puisse s'envoler par la suite.

Dans le cas contraire, vous pouvez le mettre sur une branche d'arbuste ou d'arbre dans votre jardin. Il s'y accrochera tout seul le temps du séchage.

Papilio machaon

Image

L'aile, bien que développée, n'est pas encore sèche et plie...

Image

Voilà, les ailes ont grandi et séché, et votre papillon est prêt à démarrer un nouveau cycle qui le conduira à se reproduire, et à faire de nouvelles petites chenilles que vous aurez sûrement envie d'adopter....

Papilio machaon prêt à "décoller"

Image

Arctia caja (Ecaille martre), déploie ses plus beaux atours...

Image
Modifié en dernier par Vita le sam. 27 oct. , 2012 20:18, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Vita
Messages : 6870
Enregistré le : mer. 24 févr. , 2010 16:45
Localisation : Mayenne

Re: Elever une chenille (partie 3) : de la chrysalide à l'en

Message par Vita » mer. 17 oct. , 2012 17:15

QUELQUES SURPRISES

Si votre papillon est une femelle, pour peu que l'ayez laissée dans sa cabane, vous verrez apparaître les prétendants, sitôt qu'elle sera en mesure de les accueillir, en émettant des phéromones destinées à les attirer...

Lasiocampa quercus (Bombyx du Chêne). Plusieurs mâles sont autour de la cage, attendant de pouvoir la conquérir...

Image

Une fois relâchée, dans l'arbre le plus proche, de ces trois-là, il ne restera qu'un seul...

Image

Monsieur et madame en train de s'accoupler...

Image

Cette Tordeuse, attire également beaucoup de monde, et leur attente ne sera pas vaine...

Image

Voici l'heureux élu et madame...

Image

Chez quelques espèces d'Hétérocères, la femelle est aptère, c'est-à-dire dépourvue d'ailes,
ou alors elle n'en possède que les moignons. Elle ne peut donc voler, et c'est en émettant des phéromones que les mâles viendront à elle.
L'accouplement aura lieu sous vos yeux (si vous êtes là), et vous assisterez quelques heures plus tard, au dépôt des oeufs sur son cocon, et/ou sur une feuille qui sera disposée non loin.
La pauvre ne sera née que pour cela, et elle mourra dans les trois jours qui suivent.

Femelle aptère d'Orgyia antiqua

Image

On aperçoit la femelle et son cocon sous le mâle.

Image

Les oeufs sont déposés sur le cocon, et il y en aura d'autres sur une feuille.

Image

L'inverse peut également se produire...

Voici un mâle fraîchement éclos de Lampides boeticus, courtisé par une femelle... (Photo Erwan)

Image
Modifié en dernier par Vita le sam. 27 oct. , 2012 20:08, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Vita
Messages : 6870
Enregistré le : mer. 24 févr. , 2010 16:45
Localisation : Mayenne

Re: Elever une chenille (partie 3) : de la chrysalide à l'en

Message par Vita » jeu. 18 oct. , 2012 17:07

FAIRE FACE (OU PAS) AUX PROBLEMES RENCONTRES PAR LA CHRYSALIDE

C'est la dernière étape mais elle n'est pas exempte de dangers et/ou de "contrariétés"...

HUMIDITE : MOISISSURES

Voici l'exemple d'une chrysalide de Papilio machaon, qui a hiverné, mais a subi l'attaque des moisissures.
L'imago n'en est jamais sorti, malgré un nettoyage de la moisissure. :cry:

Image

Image

NYMPHOSE RATEE

Autre cas : une nymphose ratée (cela arrive parfois sans que l'on puisse faire grand-chose).

La chenille avait déjà un comportement "bizarre" (virus ?).
Elle a fabriqué une ceinture visiblement très lâche, et n'a pas pu se débarrasser de sa "dernière peau".
Elle semble creusée par le milieu. La chrysalide n'a jamais durci. La pauvre chenille n'est jamais allée au bout.

Image

Image

MALFORMATION

Cette Piéride du chou (Pieris brassicae), posée sur un mur, a également eu des problèmes.
Le papillon n'arrive pas à s'extraire de la chrysalide, et semble bloqué par la "ceinture" qui le maintenait au support.
Je l'ai aidé en coupant ce lien, mais l'imago était hélas malformé, et n'a vécu que quelques heures...

Image

Image

UNE NOTE OPTIMISTE

Cette chenille a loupé la formation de sa "ceinture". N'étant pas bien retenue, elle est tombée au sol, et n'a plus bougé.
J'ai essayé de lui fournir un autre support, à l'aide de deux baguettes de bambou, posées de chaque côté.
Dans cette position elle a fabriqué un semblant de point d'ancrage avec de la soie, et s'est métamorphée sans problème.
Il ne me restait plus qu'à la remettre dans la position qui aurait dû être la sienne, en me servant d'une brosse...

Image

Image


LA TECHNIQUE DE LA BROSSE (instaurée par Pierre-Jean - Bernard sur le forum)

Il est bien d'avoir non loin une brosse à vêtements, à poils doux, en cas de problème avec chenille et/ou chrysalide.
Cette astuce nous a été donnée par Pierre-Jean, et bien des "accidents" ont pu être réparés grâce à ce judicieux système.
Placée la "tête"' en haut, et légèrement en arrière, la chrysalide retrouve la position naturelle qu'elle aurait eue, sans ce petit dérapage.

Ici, au milieu, notre chenille maladroite qui a fait sa chrysalide au sol.

Image

Tous les éleveurs confirmés ou débutants, ont eu et auront encore, des déboires avec leurs petites protégées...
Mais il faut garder à l'esprit, que ces déboires auraient probablement eu lieu également dans la Nature, et que nous sommes pas (toujours) coupables.
Et assister à tout ce cheminement est un spectacle tellement merveilleux, tellement enrichissant, et si plein de remises en cause, qu'il ne laisse jamais personne indifférent....

Bons élevages à tous !


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

BONUS !!!

Vidéos extraites de "Journal entomologique" (Auteur : Pierre-Jean BERNARD)

1) La formation de la ceinture
2) La formation de la chrysalide
3) Naissance de Papilio machaon



http://www.baladesentomologiques.com/pa ... 95338.html
Modifié en dernier par Vita le ven. 19 oct. , 2012 22:31, modifié 1 fois.

Avatar du membre
balanin
Messages : 2420
Enregistré le : sam. 13 août , 2011 11:42
Localisation : Hauts-de-Seine sud

Re: Elever une chenille (partie 3) : de la chrysalide à l'en

Message par balanin » jeu. 18 oct. , 2012 17:56

:DUn grand merci pour cette excellent reportage, pédagogique et de grande qualité :shock:
j
On peut espérer que, lorsqu'ils seront les maîtres du monde, les insectes se souviendront avec reconnaissance que nous les avons plutôt bien nourris lors de nos pique-niques.
de Colette

Avatar du membre
Vita
Messages : 6870
Enregistré le : mer. 24 févr. , 2010 16:45
Localisation : Mayenne

Re: Elever une chenille (partie 3) : de la chrysalide à l'en

Message par Vita » jeu. 18 oct. , 2012 20:37

Merci à toi, Balanin ! :D

Avatar du membre
Adélaïde
Messages : 5366
Enregistré le : jeu. 23 juil. , 2009 18:29
Localisation : Pointe du Finistère Nord

Re: Elever une chenille (partie 3) : de la chrysalide à l'en

Message par Adélaïde » jeu. 18 oct. , 2012 22:18

Superbement intéressant et très bien illustré !

Bravo Vita , c'est génial et si utile , une vraie bible !!

Merci

Avatar du membre
theresegim
Messages : 14155
Enregistré le : lun. 13 juil. , 2009 14:00
Localisation : Villars-les-Dombes ( AIN )

Re: Elever une chenille (partie 3) : de la chrysalide à l'en

Message par theresegim » ven. 19 oct. , 2012 07:20

Extrèmement interessant, et si bien illustré, merci Vita et .....félicitations !

Avatar du membre
himalaya41
Messages : 2807
Enregistré le : sam. 06 août , 2011 07:51

Re: Elever une chenille (partie 3) : de la chrysalide à l'en

Message par himalaya41 » ven. 19 oct. , 2012 14:13

excellent reportage bien illustré
franchement interessant
bravo et merci
Avec tout ce que je sais je ferais un livre
Avec tout ce que je ne sais pas je ferais une bibliothèque

Avatar du membre
eleocaramel
Messages : 1178
Enregistré le : mar. 07 févr. , 2012 14:00
Localisation : Normandie

Re: Elever une chenille (partie 3) : de la chrysalide à l'en

Message par eleocaramel » ven. 19 oct. , 2012 17:54

Superbe reportage et très intéressant, bravos ! :D
Notre chemin n'est pas un tapis d'herbe douce, c'est un sentier de montagne encombré de rochers. Mais il nous conduit toujours plus loin, toujours plus haut, plus près du soleil.

RUTH WESTHEIMER.

Avatar du membre
noeudpap29
Messages : 3940
Enregistré le : lun. 01 oct. , 2012 18:13
Localisation : Finistère Nord

Re: Elever une chenille (partie 3) : de la chrysalide à l'en

Message par noeudpap29 » sam. 20 oct. , 2012 13:01

Bravo pour ce superbe boulot très pédagogique sur l'élevage que j'ai eu la chance de voir se constituer depuis que je suis membre.

Comme vous vous en douteriez, cela me donne envie de m'y mettre !
J'ai l'hiver pour me préparer... YA PU KA

Avatar du membre
Vita
Messages : 6870
Enregistré le : mer. 24 févr. , 2010 16:45
Localisation : Mayenne

Re: Elever une chenille (partie 3) : de la chrysalide à l'en

Message par Vita » sam. 20 oct. , 2012 13:22

Merci à tous pour vos encouragements.
J'ai essayé de faire quelque chose le plus détaillé possible.
Afin qu'un membre qui arriverait sur le forum, avec une question urgente, et sans personne à ce moment pour lui répondre, puisse trouver une réponse rapide à sa question...
Cela m'est arrivé souvent au début d'être confrontée à une "anomalie", et de ne pas savoir quoi faire. Il n'y avait pas forcément sur le forum quelqu'un pour me répondre au moment où j'arrivais avec mon "urgence" !
J'espère que cela pourra aider. :D

Avatar du membre
biyo
Messages : 1563
Enregistré le : sam. 07 févr. , 2009 19:26
Localisation : Rouen et Menton

Re: Elever une chenille (partie 3) : de la chrysalide à l'en

Message par biyo » dim. 21 oct. , 2012 10:18

Bravo Vita,
On se retrouve (à plus petite échelle en ce qui me concerne) dans tes élevages et j'ai ainsi retrouvé un déboire que j'avais eu l'an dernier.
Un piéride n'avait pas réussi à s'extraire de sa ceinture de chrysalide.
Et encore hier, une chenille de piéride de la rave : a midi, je la change de feuille.
Elle n'avait pas l'air très en forme, je mets ça sur sa proche transformation.
Deux heures après, elle était fleurie.
Tout autour d'elle, il y avait une colerette de larves qui étaient sorties de son corps.
Cela fait presque un mois que je l'avais (donc protégée des insectes volants) .
Elle avait donc été infestée très jeune et vécu avec tout ces oeuf en dedans!
Heureusement, toutes les autres histoires ce sont bien terminées.

Avatar du membre
BERNARD
Messages : 3961
Enregistré le : ven. 02 janv. , 2009 06:40
Localisation : Marignane
Contact :

Re: Elever une chenille (partie 3) : de la chrysalide à l'en

Message par BERNARD » dim. 21 oct. , 2012 11:58

:D "Tout autour d'elle, il y avait une colerette de larves qui étaient sorties de son corps."

Ce sont des microgasters.minuscules Hyménoptères Braconidae

Avatar du membre
biyo
Messages : 1563
Enregistré le : sam. 07 févr. , 2009 19:26
Localisation : Rouen et Menton

Re: Elever une chenille (partie 3) : de la chrysalide à l'en

Message par biyo » dim. 21 oct. , 2012 18:32

en tout cas, âmes sensibles s'abstenir! Image Image

Verrouillé